La CPJP accuse le Gouvernement d'attaques inutiles

Publié le par la CPJP pour un Centrafrique meilleur

COMMUNIQUE DE PRESSE 003/02/09

Déplorant l'entêtement de la Milice présidentielle à Ndélé

 

 

La Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) a le regret de porter à la connaissance de l'opinion publique, nationale et internationale, que du 1er au 03 février 2009, la Milice du Président François Bozizé a attaqué ses positions dans le Bamingui Bangoran, aux environs de Ndélé. Une attitude tout à fait déplorable.

 

Suite à ces attaques, 22 morts dont le Lieutenant Abdoulaye – pourtant force de frappe et grand chevalier du Président Bozizé - et plusieurs autres blessés ont été enregistrés dans les rangs de la Milice présidentielle.

 

La CPJP, quant à elle, déplore la mort d'un (01) de ses camarades combattants et trois (03) blessés légers.

 

La CPJP affirme que ces attaques étaient inutiles, et que le Président Bozizé, qui continue de montrer sa mauvaise foi, devra assumer entièrement toutes les conséquences qui en découleront.

 

Attendre de voir l'application des recommandations du Dialogue Politique Inclusif (DPI) n'est pas synonyme de faiblesse. Autant Bangui exige la PAIX pour conserver son Pouvoir injuste, autant la CPJP recommande la JUSTICE pour la sécurité de tous.

 

C'est pourquoi, puisque le Dialogue Politique Inclusif s'est avéré un échec pour le Peuple et une victoire personnelle pour le Président François Bozizé, le sens de l'honneur des Leaders d'opinion et la vitalité de toute la Jeunesse centrafricaine sont ici interpellés. Cabri égorgé n'a pas peur de couteau. 

 

 

LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS

 

 

 

Fait à Sibut, le 04 février 2009

 

 

Pour le Conseil Politique,

Le Chargé de Mission,

 

Assan M'BRINGA TOGBO

Publié dans Archives

Commenter cet article