La CPJP explique l'esprit de l'incursion de Bossembélé

Publié le par la CPJP pour un Centrafrique meilleur

Communiqué de Presse N° 006/02/09

Relatif à l’esprit de l'incursion de Bossembélé



La Convention
des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) voudrait remercier le Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC) du Général Abdoulaye Miskine et le Colonel Charles Massi dans la réussite de l'opération de Bossembélé, en ce qui concerne l'autorisation d'utilisation de couloir pour le premier et le soutien politique après l'opération pour le second. La CPJP saura leur être reconnaissante car l’ingratitude ne paie pas.

 

En effet, dans la nuit du 12 au 13 février 2009, le Commando Blindé de la CPJP a fait une incursion réussie à Bossembélé dans le but uniquement d'attirer l'attention de la Communauté internationale sur l'oppression et les tortures faits sur environ 175 prisonniers personnels du Pouvoir de Bangui constituant une grave violation des Droits de l'Homme. Il n’y avait pas de temps pour savoir leur nombre exact. Cette prison de Bossembélé est le "Guantanamo centrafricain". Les armes qui s’y trouvaient ont été achetées par des fonds publics et privés détournés et confisqués injustement.

 

Cette opération ne se serait pas exécutée aussi aisément sans le concours efficace du FDPC qui a autorisé l'utilisation de son couloir par le Commando Blindé de la CPJP  en deux nuits jusqu'aux abords de Bossembélé, puis son retrait rapide.

 

A ce titre, la CPJP salue non seulement la contribution du FDPC mais aussi voudrait encourager le front FDPC-MLCJ-UFR. Elle appelle donc toutes les Forces Vives de la République Centrafricaine ainsi que le Colonel Charles Massi à constituer un front uni de résistance populaire pour un assaut final afin de parvenir au véritable CHANGEMENT toujours réclamé par le Peuple mais jamais obtenu par la faute des Politiciens aptes à s'asseoir autour de la Table servie au détriment de l'intérêt général.

 

La CPJP tient à rappeler que contrairement à ce qui se dilue dans certains organes de presse, pour plaire au Pouvoir de Bangui, qu'elle n'a jamais, hormis Bossembélé, attaqué les FACA qui sont des frères d'armes et de Patrie sinon par self défense à Bria et à Ndélé contre la Milice présidentielle.

 

La CPJP, sachant ce qu'elle veut avec exactitude, invite tous ceux qui croient aux échéances de 2010 à renoncer à cette illusion. Le Président François Bozizé a constitué son équipe de campagne qui est déjà à l'œuvre. Une longueur d'avance qui ne leur laisse aucune chance.

 

Fait à Sibut, le 23 février 2009

 

LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS!

 

 

 

Pour le Conseil Politique,

Le Chargé de Mission,

Assan M'BRINGA TOGBO

 

Publié dans Archives

Commenter cet article