COMMUNIQUE DE PRESSE N° 008/ CPJP /CS/P/01-10

Publié le par Askabiol

Communiqué de presse N° 008/ CPJP /CS/P/01-10

Depuis l’arrestation du Colonel Charles MASSI, Président du Bureau Politique, la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) a perdu tout contact et ses traces. Les efforts ont été déployés pour connaitre le lieu de sa détention afin que la Croix Rouge soit informée pour que les conventions internationales soient respectées. Il y a eu un mutisme inquiétant autour des circonstances de cette arrestation et du sort du Colonel Charles MASSI. Toutes les portes nous ont été fermées. Personne ne voulait donner des nouvelles de peur des représailles.

Nous étions convaincus que le Pouvoir de Bangui ne pourrait, en aucun cas, franchir l’étape irréversible de l’assassinat. Nous voulons toujours croire que le Colonel MASSI est en vie. Dans le cas contraire, les conséquences seront très graves.

La CPJP exige du Pouvoir de Bangui la preuve de vie du Colonel MASSI afin d’éviter tout embrasement inutile et qu’une enquête soit ouverte.

Nous invitons la communauté internationale à s’impliquer pour faire la lumière sur cette affaire regrettable et préoccupante. Nous voulons des réponses claires de la part du Gouvernement centrafricain. Nous demandons à la communauté internationale de prendre cette affaire au sérieux avant que la situation devienne incontrôlable et mine leurs efforts en République Centrafricaine. Il est incompréhensible que, depuis l’arrestation du Colonel, peu de voix se sont élevées pour dénoncer les dérives autoritaires et inhumaines du Pouvoir de Bangui.

Fait au Camp de la Liberté, le 17 janvier 2010

KARAMA Souleymane Nestor,
Président du Conseil Suprême

Commenter cet article