DECLARATION DE CLARIFICATION ET DE SOUTIEN AU GENERAL DHAFFANE

Publié le par Askabiol

                                                       

                                           REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix

DECLARATION DE CLARIFICATION ET DE SOUTIEN AU GENERAL DHAFFANE

 

Nous, Général NOURELDINE ADAM, Président du Conseil Suprême de la CPJP,

Au nom des Membres Fondateurs et des Combattants de la CPJP et en notre nom propre

 

DECLARONS

1.      Que la CPJP a été fondée par des personnes responsables qui n'entendent pas se laisser avoir par ABDOULAYE HISSEINE, qui ne cherche qu’à avoir de l'argent,  

2.      Que les négociations avec le gouvernement se feront dans les conditions déjà fixées par les Membres Fondateurs et les Combattants de la CPJP,

3.      Que le Groupe de Négociateurs nommé en 2010 sera renforcé par d'autres responsables et d'autres mécanismes de suivi et évaluation,

4.      Que tout accord signé par ABDOULAYE HISSEINE n'engage que lui seul et le groupuscule qu'il dirige, son accord sera nul et non avenu,

5.      Qu'ABDOULAYE HISSEINE s'engage à se séparer des éléments étrangers qu'il a engagés et aussi à dénoncer tous les accords secrets à caractère militaire qu'il a signé avec des groupes étrangers.

Par ailleurs, nous demandons au Peuple Centrafricain de comprendre notre combat, c'est le combat de la justice et de la paix. Nous voulons le développement de notre pays. Nous sommes prêts à négocier avec le gouvernement sur des bases claires, solides et transparentes pour que la paix revienne une fois pour toute.

 

Aussi, pour retrouver notre unité de lutte, nous restons en discussion avec les éléments de la CPSK afin de nous rassembler à nouveau. C'est vrai que le Général DHAFFANE MOHAMED est prisonnier au Tchad. Mais, conformément à sa volonté, nous n'avons pas publié cette information que nous considérions comme confidentielle. Voilà qu'ABDOULAYE HISSEINE ignorant tout des dispositifs stratégiques de la CPJP a cru bon de verser de l'eau sale sur celui qui est l'un des cadres fondateurs du mouvement. DIEU n'aime pas les traîtres. C'est à cause de nous que le Général DHAFFANE MOHAMED est fait prisonnier, nous avons l'obligation par DIEU de le soutenir jusqu'au bout. Il reste et demeure membre du Conseil Suprême et ses éléments sont invités à garder leurs positions au sein de la CPJP.

 

Enfin, nous faisons appel à toute la Communauté Internationale représentée à Bangui à  la vigilance.

 

Fait au Camp de la Liberté, le 10 juillet 2012

                            GENERAL NOURELDINE ADAM                                                                         

                        Président du Conseil Suprême de la CPJP

 

Commenter cet article