LA CPJP QUITTE NDELE

Publié le par Askabiol

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix

 

Communiqué de presse N° 014/ CPJP /CS/P/05-10 

Le regain de tensions dans la préfecture du Bamingui-Bangoran est très inquiétant. La région est devenue incontrôlable. La population est prise en otage par des groupes armés violents, des forces étrangères non conventionnelles, des rebelles sans foi ni loi et des bandits de grand chemin. Ces individus armés massacrent impunément les populations, entravent les actions des organisations internationales dont la présence est vitale pour la région. Une insécurité indescriptible étouffe tout le monde.

Malheureusement, dans ce chaos, certains de ces groupes, avec l’aide des manipulateurs et des ennemis de la République Centrafricaine, revendiquent leur appartenance à la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP). Ces éléments armés n’appartiennent pas à notre mouvement car la CPJP ne se reconnaît pas dans ces actes de pillages, de meurtres et de viols qui dépassent tout entendement.

La CPJP est un mouvement responsable qui lutte pour la justice et le bien-être du peuple centrafricain. Donc  il n’y a pas lieu pour elle de semer la terreur au sein d’une population quelle est sensée défendre au péril de son existence.

Vu la confusion totale qui règne à NDELE et ses environs, la CPJP décide de se retirer de ses positions habituelles pour faire mouvement vers un  lieu tenu secret pour l’instant.

Notre proposition de coopérer avec le gouvernement pour sécuriser la région est  toujours d’actualité. Il a le devoir de protéger cette population qui est abandonnée  à elle-même et ne sait à quel saint se vouer.

Fait au Camp de la Liberté, le 18 mai 2010

Pour le Conseil politique,
Le Secrétaire Général, Porte-parole,
Assan M’bringa Togbo

________________________________________________________________

Cpjp2008@gmail.com

 

 

Commenter cet article