NOTE DE PROTESTATION ET D’INDIGNATION A L’ATTETION DE MESSIEURS LALA BEVARA ET NEYRIS

Publié le par Askabiol

 

                                                       REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix

 

NOTE DE PROTESTATION ET D’INDIGNATION A L’ATTETION DE MESSIEURS LALA BEVARA ET NEYRIS

La direction de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix(CPJP)  est profondément indignée  au niveau de son organisation par les multiples déclarations faites différemment soit par  Monsieur BEVARA LALA soit par Monsieur NEYRIS.

 Les dernières décisions n°101 et 102 ont été publiées avec tact pour que vous compreniez, que vous affaiblissez notre lutte par vos déclarations qui ne nous engagent nullement. Vous les faites  sans concertation et encore moins sans une responsabilité  reconnue , du fait que vous n’appartenez à aucun de nos organes et vous n’êtes pas connu comme militants ou responsables . Vous vous êtes mis dans une situation d’imposture qui ne saurait perdurer et qui pose préjudice à  notre organisation et à vous-même, en semant le trouble. Nous sommes surpris que vous persévérez dans cette sorte d’usurpation de titre et d’erreur politique indigne de votre rang.

Monsieur BEVARA LALA veut peut être mettre ses compétences à la disposition de la lutte. Il est le bienvenu. Qu’il se mette au moins en contact direct avec les responsables de la CPJP.

Monsieur NEYRIS, nous compatissons avec vous pour tout ce qui vous est arrivé par la perte de votre beau père qui est des nôtres et de votre chère mère qui a su faire preuve de beaucoup de bravoure. Vous en avez certainement, on le sent en vous l’envie de vous mettre au service du peuple centrafricain. Parmi les débatteurs sur les chaines de télévision lors de la disparition de Monsieur MASSI Charles Médecin-Colonel, on vous a vu seul parmi les autre à la hauteur des débats et avec une maitrise intellectuelle pour lesquelles nous souhaiterions bien vous avoir aussi au sein du Conseil National de la Résistance, ce qui  correspond  à votre humanisme, en consolidant par votre apport l’émergence de cette force alternative qualitative.

Nous vous invitons très fraternellement à cesser toute déclaration au nom du CPJP, puisque vous tous les deux, vous n’y êtes pas autorisés et de ne pas vous mettre en porte à faux avec notre mouvement qui vous accueillerait à bras ouverts si vous le souhaiter.

 Très cordialement et fraternellement

                           Fait au Camp de la LIBERTE le 11 octobre 2010

 

                                            Pour le Conseil Suprême et par ordre

                                                      Assan BRINGA TOGBO

                                         Secrétaire général du Conseil Politique

 

askabiol@yahoo.fr

 

Commenter cet article